24/08/2004

Doutes et plus

J'éprouve en ce moment une étrange sensation, comme si quelque-chose de grave allait me tomber sur le coin de la poire, un peu comme quand on a fait un mauvais rêve, je me sens bizarre, je n'ai envie de rien, je me dis que je retournerais bien plus tôt du boulot, je me sens lourd, vidé, j'ai l'impression d'avior mal agis envers une situation alors que je n'ai rien à me reprocher, je m'écoute du Renaud (comme à l'habitude au boulot) et je trouve le goût des choses très très fade, je me dis que j'en ai marre de la vie que je mène actuellement, métro - boulot - dodo (quand j'y arrive), heureusement que mon rayon de soleil est là sinon je sens que je ferais une grosse connerie du genre tout envoyer valdinguer et tailler la route jusqu'à ce que celle-ci me mène vers de la verdure, des arbres, un air sain, je pense que la fatigue joue pour beaucoup mais je ne me sens vraiment pas bien, je me demande si en rentrant je ne vais pas avoir une mauvaise nouvelle, c'est affreux de se sentir comme cela, il y avait longtemps que je n'avais plus éprouvé ce sentiment, à la limite, j'ai les larmes qui me montent rien qu'en écrivant, je suis en pause, je vogue sur un nuage noir qui me fait sans arrêt penser au pire, j'aimerais tout éteindre et partir, rejoindre mon coeur, l'arrâcher à son boulot et quitter ce lieu maudit, j'ai envie de sentir l'herbe couverte par la rosée, j'ai envie d'entendre les oiseaux chanter plutôt que les bâtiments gris du zoning dans lequel je travaille, j'ai envie de prendre la fuite et de dire à tout-le-monde, à plus tard, dans 50 ans peut-être, j'ai envie de partir pour un destination inconnue, tout quitter avec mon amour, bâtir une vie loin de tout, loin du regard des "braves" gens, construire une histoire secrète remplie d'amour et de bonheur, partager des moments inoubliables, vivre cachés, oublier que le monde est pourri, oublier que les gens sont "méchants", oublier que tout n'est qu'illusion et que nous sommes des pions sur un échiquier échelle planétaire, j'ai envie de construire un empire loin de la solitude, le dégoût, la malhonnêteté, un empire prospère constitué d'amoureux de la vie, d'amoureux de son prochain, prendre une assurance contre la connerie humaine, sentir son corps contre le mien au réveil et se prometre de s'aimer quoi qu'il arrive, j'ai envie de chanter notre amour, j'ai envie de vivre simplement, la liberté enfin trouvée, j'aimerais que l'on me donne des nouvelles sans que je sois obligé d'harceler pour en avoir (pas pour toi mon amour), un léger coup de blues se transforme en coup de gueule, je me sens toujours aussi mal, c'est de pire en pire, mais qu'est-ce qu'il se passe? Vais-je vraiment avoir une mauvaise nouvelle? Le temps me le dira mais j'ai envie d'oublier cette sensation, penser uniquement à mon amour et attendre sa venue ce soir, frissonner à sa vue et trembler en l'embrassant, vibrer le temps qu'elle est avec moi, profiter de chaque instant que nous passons ensemble, la rendre heureuse autant qu'elle me rend heureuse si pas plus, voir son visage, sentir l'odeur de sa peau, la serrer dans mes bras et vouloir rester suspendu dans le temps, rester dans un bonheur que je croyais impossible, elle me manque, je suis accro, je ne peux plus m'en passer. Cela paraît peut-être stupide. Je deviens fou lorsqu'elle est si loin de moi, nous renforçons notre bonheur à chaque moment passés ensemble, nous construisons notre amour et le consolidons à chaque journée, chaque nuit passées ensemble, la plus belle des fondations, je me rends compte que je ne peux plus vivre sans cela, soulmates never die, les âmes soeur ne meurent jamais alors ne mourons pas mon amour, je ne suis plus que l'ombre de mon ombre, reviens-moi vite...

10:35 Écrit par merenptah | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

. J'ai par moment... et de plus en plus souvent, les memes pensees que toi, me retrouver loin de tout, de tout le monde, de tous ces gens qui me pourrissent l'existence à cause de leur jalousie à la con...de ces gens qui prennent le premier pretexte qui passe pour juger parce qu'ils n'ont pas d'autres armes...
vivre ds un monde meilleur où tout serait richesse surtout les âmes des gens, sans guerre sans famine, quelle dure realite! ton texte est tres bien, que du bonheur et longue vie à votre Amour :-)

Écrit par : Marie | 24/08/2004

Je n'avais pas besoin de ça.... Je suis déjà patraque depuis le lever.J'ai eu des prob. de pc. ce matin. Les boules quoi. Muscu pour me calmer. Retour maison moral pas top. Je soigne le pc et je lis ton message. C'en est trop. Ton message me remplit de tristesse. Je me fais toutes sortes de mauvais plans dans la tête. L'amour -plus l'amour- le bonheur-le malheur- un monde meilleur- utopie quand tu nous tiens!!!!! Allons soyons courageux ensemble!!!!

Écrit par : clipphil | 24/08/2004

Merci pour ce commentaire constructif, tu me rassures, je me dis que je ne suis pas seul à penser ce genre de choses, qu'il existe des personnes qui sont capables de voir au delà du superficiel et de la jalousie (non pas que je me crois unique :p) mais ça fait chaud au coeur.
Et merci pour tes mots d'encouragements, ça me touche. Enormément de bonheur pour toi aussi.

Écrit par : Michael | 24/08/2004

Désolé Je ne voulais pas te rendre triste avec ce coup de gueule, simplement exprimer mon opinion du moment, douce utopie. Mais soyons positifs et courageux tu as raison.

Écrit par : Michael | 24/08/2004

!! je me retrouve parfois dans t textes
en lisant g l'impression de raconter ma propre existence
ca me fais beaucoups de bien merci

Écrit par : katia | 23/03/2005

Les commentaires sont fermés.