29/12/2006

Sans titre

Quand deux êtres s'aiment
Quand deux coeurs se rencontrent
Quand deux lueurs s'animent
Une étincelle grandit et se perd

Quand la vie se souvient de nous
Quand il ne nous reste que le jour
Quand l'abime fait place au soleil
L'espoir peut enfin renaitre

Quand un orage éclate
Quand on ne prend pas garde
Quand on se souvient des moments noirs
Il est facile de se perdre

Quand ton coeur s'arrête de battre
Quand ton souffle devient court
Quand on laisse s'enfuir notre passion
Il est difficile d'en revenir

Un moment au dessus du monde
Un moment au dessus de la foule
Un moment perdu dans le noir
Un sourire, une main et revient l'espoir

Dix secondes pour se dire je t'aime
Dix secondes pour penser à soi
Dix secondes pour pleurer
Dix secondes pour se sentir libre
Dix secondes pour attraper son âme
Dix secondes pour courir
Dix secondes pour échapper à la mort
Dix secondes pour s'aimer
Dix secondes pour se détruire
Dix secondes pour revivre

Sonne le glas de la haine et de la vengeance
Une âme séduite par le côté sombre des choses
Un voile rouge envahit tout à coup une âme
Trop tard, tu es passé à côté de ton amour

Rattraper le temps en se dévoilant
Rattraper les sens en se donnant
Rattraper son coeur dans le néant
Entends-tu ce cri déchirant ?

L'essence de ton corps se perd dans une impasse
Qui pourrait me rendre cette part de moi-même
Perdue dans une seconde d'inattention
Redonne-moi le jour que j'ai perdu il y a longtemps

Je veux enfin respirer, me réveiller en douce
Oublier que tout ceci n'est que réalité
Je voudrais tant sentir ta peau, ta chaleur et ton âme
J'aimerais te sentir et revivre ces jours

Tout oublier et recommencer comme avant
Lorsque nos âmes n'en faisaient qu'une
Sentir tes larmes et ta chaleur
Mettre un terme à toutes ces erreurs

Recommencer sans gâcher notre bonheur
Sentons nos âmes vibrer à l'unisson
Que tout ceci ne soit qu'un grand frisson
Je n'ai plus qu'à te demander : recommençons !!!

23:30 Écrit par merenptah dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.