21/02/2007

Noir

Mon coeur est noir, il sent la fin
Un monde étrangement froid
Sommes-nous arrivés enfin ?
Ce voyage est comme un poids

Les routes viennent juste de mourir
Les âmes ne s'en souviennent pas
Maintenant, elles ne font que courir
On oublie tout jusqu'à en faire un tas

Un amas de choses plus qu'inutiles
Pour certainement éviter de souffrir
Tout est bien rangé en quelques piles
J'aimerais mieux tout voir refleurir

Economie, politique et assassinat
Au fond qui peut répérer les différences
Le tout mélangé à la sauce médias
Non, je n'y prêterai pas allégeance

Lorsque l'on voit tous ses rêves brisés
L'envie de se refermer sur soi est forte
Quelqu'un pourrait-il nous y aider
Mais toujours, fermées sont les portes

Voir tous ses espoirs réduits à néant
C'est regarder un film et connaître la fin
Se plonger dans un énorme trou béant
Sans ne plus jamais avoir aucune faim

Pourquoi continuer quand tout est perdu
Continuer à croire que cela va changer
Se retrouver dans les yeux vides du pendu
Se suspendre à un fil mais s'accrocher

Que faire lorsque son corps est déchiqueté
Que l'on arrive plus du tout à se mouvoir
Ce mal est-il enfin prêt à être totalement effacé
Juste une énorme envie, tout laisser choir

Mon coeur est noir, ça y est c'est la fin
Ce monde est très loin derrière moi
Nous sommes arrivés enfin !
Ce voyage ne sera plus jamais un poids

00:42 Écrit par merenptah dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.